Album – Corbeau et le secret de la lumière

corbeau_secret_lumiere

Barguirdjian, Marie. Ill. par François Thisdale. 2014. Corbeau et le secret de la lumière. Montréal : Bayard Jeunesse.

Genre : album
Clientèle suggérée : troisième cycle du primaire

Résumé de l’éditeur

Depuis des siècles, les Haïdas vivent dans la région de Vancouver. Ils ont élaboré, pour représenter leurs mythes, leurs lignages et leur histoire, un style de sculpture et de peinture distinctif et puissant. Le corbeau est important dans leur représentation. Il fait partie de la tenue des chefs de la côte septentrionale et serait, selon la légende, à l’origine de la lumière sur le monde. C’est en s’inspirant de cette légende que l’auteure a écrit le texte de cet album. Le monde est plongé dans les ténèbres. Seuls les feux que les humains allument et entretiennent apportent un peu de clarté. Un corbeau blanc survole la région et surprend la conversation entre un père et sa fille.

Dans leur maison sont cachés trois coffres dont le plus petit contient un secret qui va transformer la face du monde. Corbeau veut s’emparer de ce secret, il est prêt à tout pour y parvenir. S’étant transformé en aiguille de pin, il réussit à être avalé par la jeune fille et grandit en son sein. La jeune femme donne naissance à un enfant dont le nez a la forme de celui d’un corbeau. En grandissant, cet enfant ne cessera de demander à son grand-père ce que contiennent les coffres. Lorsqu’enfin son grand-père ouvrira le plus petit coffre, il s’emparera de la lumière et la répandra sur la surface de la Terre.

Appréciation

Sur le site de la libraire Monet, sous la rubrique « Les libraires craquent » on peut lire une appréciation de cette œuvre:

Un mythe des origines qui ne manquera pas de plaire aux jeunes. Tous ceux qui aiment se faire raconter des histoires et que la mythologie intéresse seront charmés par ce livre. Le texte, signé Marie Barguirdjian, est inspiré d’un mythe d’origine Haïda, peuple amérindien de la côte Ouest du Canada. L’auteur réussit à capter l’attention sur un peuple peu connu des jeunes d’ici, les personnages sont typiques à souhait, la ruse du corbeau, la sagesse du grand-père, l’amour de la jeune fille pour son enfant, tous nous enchantent et piquent notre curiosité. À l’instar du texte, les illustrations nous amènent peu à peu à comprendre le secret de la lumière et son origine. Un album de grande qualité. Une suggestion de Susane Duchesne.

À partir de ce court texte, il serait pertinent de faire dégager par les élèves, les critères d’appréciation sur lesquels s’appuie cette critique littéraire pour juger de l’œuvre. Je vous suggère de recourir à la grille suivante : cahier_apprecier_3ecycle.

Suggestion de mise en réseau

Le texte de Marie Barguirdjan a été formidablement mis en valeur par les illustrations de François Thisdale. Celui-ci a aussi illustré (il en est de même l’auteur) le formidable livre Nini, édité en 2011 chez Hurtubise.

Nini

Il serait intéressant de présenter ce livre aux élèves et de faire nommer les liens qu’ils perçoivent entre les illustrations de ces deux œuvres magnifiques. Par exemple :

  • les liens texte-image
  • l’utilisation de différents plans ou points de vue
  • la sensibilité de l’expression
  • la façon toute particulière de mettre certains traits des personnages en évidence (les détails dans les yeux notamment)
  • la présence des oiseaux en vol (la portée philosophique)
  • les jeux d’ombre et de lumière

 Autres suggestions d’exploitation

Il pourrait être intéressant de recourir à cette œuvre pour faire découvrir ou redécouvrir ce genre littéraire qu’est la légende. L’intention d’une relecture de ce livre pourrait permettre d’identifier les caractéristiques de ce genre littéraire:

Récit ou histoire curieuse et divertissante:

  • héritée de la tradition,
  • présentant une vision déformé et souvent embelli de la réalité;
  • reposant parfois sur des faits historiques transformés par les croyances populaires;
  • contenant des éléments du merveilleux (présence de faits extraordinaires ou inexplicables attribuables au surnaturel).

Dans ce contexte, le recours à la légende amérindienne Je suis Corbeau de David Bouchard pourrait aussi être très pertinent.

Je-suis-corbeau

Bonne lecture !

Bon voyage dans ce monde merveilleux dont l’auteure et l’illustrateur nous ouvrent les portes !

– Pierrette Proulx,  conseillère pédagogique de français au primaire, CSSH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *