Album – La fille en rouge

Layout 1
Frisch, Aaron. Illustré par Roberto Innocenti. 2013. La fille en rouge. Bayard.
3ième cycle – secondaire

 

Résumé de l’éditeur

En s’éloignant de la morale simpliste du Petit chaperon rouge, cet album se réapproprie le conte classique. Il en fait une relecture du douloureux passage de l’enfance à l’âge adulte. Sophia, petite ingénue qui ne connaît rien du monde, va perdre son innocence au cours de son aventure. La couleur de sa tenue n’est d’ailleurs pas étrangère à cette transition, car le rouge marque la passion, mais aussi la violence. Éblouie par les illusions de la ville, Sophia finira par se mettre en danger. Et quand elle croit être sortie d’affaire, la jeune fille tombe dans un piège. Car sous son apparente bonté, son sauveur est un loup. Un prédateur qui attend le bon moment pour abuser de sa naïveté. Et si l’épilogue vous semble trop brutal, l’auteur a prévu une fin alternative pour finir sur une note d’espoir.

 

Grand coup de coeur. Innocenti dépeint une ville sauvage, pleine de prédateurs potentiels. Frisch décrit l’histoire d’une fille en rouge qui traverse la forêt. Belle complémentarité entre texte et image. Les multiples détails des images apportent différents éléments d’analyse. Reconnaîtrez-vous un certain président italien dont la lettre commence par « B » planant au-dessus du personnage incarnant le grand méchant loup? Cet album pourra être exploité en classe de multiples façons. Excellent pour « apprécier l’image », analyser, créer un réseau autour du Petit chaperon rouge, et pourquoi pas aborder la politique italienne, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *