Album – Y’a pas de place chez nous

y-a-pas-de-place-chez-nous

Poulin, Andrée. Enzo Lord Mariano, ill. 2016. Y’a pas de place chez nous. Québec-Amérique.

Genre : album
Clientèle visée : élèves des 2e et 3e cycles

Résumé de l’éditeur

Une tempête a fait dériver le bateau tout près d’une île. Tout près… Si près… Si près que les sans-pays entendent les conversations des habitants sur la rive. Une mère de famille murmure : « Ces gens-là ne s’habillent pas comme nous. » Sa voisine rétorque : « Ces gens-là ne parlent pas comme nous.» Un vieillard déclare : « Ces gens-là ont l’air dangereux. » Un garçon dit : « Ils sont vraiment sales. Ils doivent puer… ». Tous, petits et grands, jeunes et vieux, déclarent à l’unisson : Y’a pas de place chez nous! Tarek demande à son grand frère : « Est-ce qu’on pue » ? « Dans notre nouveau pays, il y aura de l’eau. Pour boire et pour nous laver ? » Dans notre nouveau pays, nous ne puerons plus, répond Marwan. D’une voix tremblante, Tarek demande : « Arrivons-nous bientôt dans notre nouveau pays ? » Marwan fait semblant d’être sourd à son tour.

Appréciation

Andrée Poulin est douée pour exploiter des thèmes qui secouent ! Dans cette dernière œuvre, elle aborde la dure réalité des réfugiés. Dans un langage simple, mais évocateur, elle réussit à nous faire ressentir ce que peuvent vivre ces personnes qui cherchent refuge et qui sont en mode de survie. De courtes phrases ponctuent la narration et créent vraiment un effet sur l’atmosphère que l’auteure veut créer. Par exemple, tel un refrain rythmé par la répétition de simples mots, ce passage sait évoquer la lourdeur du moment, le courage et la détermination de ces individus partis pour une longue et pénible période en quête d’un monde meilleur.

Les sans-pays rament et rament.
Loin et longtemps.
Ils rament et rament.
Longtemps et loin.

pablo-trouve-un-tresorCe livre pourrait être exploité en réseau avec une autre œuvre de cette auteure : Pablo trouve un trésor. Les personnages principaux sont dans les deux cas des enfants qui vivent des réalités bien particulières et à partir desquelles de profondes réflexions et discussions pourraient être proposées aux élèves.

 

Pistes d’exploitation pédagogique

Sur le site de l’éditeur Québec Amérique, Andrée Poulin fournit des pistes d’exploitation pédagogique fort intéressantes et pertinentes en lien avec sa dernière œuvre. À travers ces propositions d’activités et de discussions, elle s’est donné comme mission de :   sensibiliser les jeunes à la situation des réfugiés, non pour susciter en eux la pitié, mais pour leur faire mieux comprendre le monde, les inciter à devenir des citoyens renseignés, capables de contribuer à un avenir meilleur pour tous. Souligner l’importance de bien accueillir ces nouveaux arrivants au Canada en abordant divers thèmes : le respect, l’ouverture, la diversité́ et la tolérance.

Cette fiche est disponible à partir de ce lien :
https://www.quebec-amerique.com/documents/livres/2247/2247-pedagogie.pdf

Aperçu d’interventions proposées par l’auteure 

  • Faire observer la dédicace qui révèle le lien que l’auteur et l’illustrateur partagent avec le thème de l’histoire ;
  • Initier les élèves au concept de néologisme à partir du terme « sans-pays » et voir l’impact de ce procédé sur le lecteur ;
  • Questionner les élèves sur l’interprétation de certains passages pour affiner leur compréhension de l’histoire ;
  • Attirer l’attention des élèves sur la présence de pages sans texte et constater l’effet sur le lecteur ; (jugement critique)
  • À partir de questions clés, susciter la réaction des élèves en cours et après la lecture ;
  • Proposer des situations d’écriture diverses notamment en s’inspirant de magnifiques photos accessibles à partir de ce lien : http://bit.ly/2aZpxYB
  • Lancer des recherches sur les athlètes réfugiés qui ont participé aux Jeux olympiques de Rio ;
  • Réfléchir sur des questions éthiques liées au thème ;
  • S’informer davantage sur les réfugiés en consultant divers sites (Webographie sur les réfugiés).

Bonne lecture.

– Pierrette Proulx, conseillère pédagogique de français au primaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *