Bande dessinée – Le fantôme d’Anya

fantomeanya

Vera Brosgol,  Le fantôme d’Anya, traduction Fanny Britt, Éditions Courte Échelle, avril  2012.

Genre : bande dessinée

Clientèle suggérée : secondaire

 

Résumé de l’éditeur:

« Jamais Anya n’aurait pu imaginer trouver une nouvelle amie au fond d’un vieux puits. Encore moins une amie décédée depuis un siècle ! Tomber dans un puits, c’est un vrai malheur. Mais Anya n’en est pas à un malheur près ! Sa vie est un désastre sur toute la ligne ! Anya a honte de sa famille, elle est obsédée par son apparence et elle se sent mal à l’école. Alors une nouvelle amie, même morte, est peut-être ce qu’il lui faut. Seulement, la « nouvelle meilleure» amie d’Anya ne blague pas lorsqu’elle dit : « pour toujours »… » (Courte échelle)

Appréciation:

“Un chef d’oeuvre” pour Neil Gaiman

Que dire après que l’un des plus grands noms de la BD et de la scène fantastique se soit prononcé. Pour moi qui adore et dévore le genre bande dessinée, ce fut un vent de fraîcheur que ce roman graphique. J’ai commencé à le lire… et je n’ai pas pu le déposer avant d’avoir lu la dernière page. Tout fonctionne dans ce roman graphique : le ton, le rythme, les thèmes et surtout la construction de l’intrigue. Spontanément, j’ai pensé : « J’aurais tellement aimé lire ce livre au secondaire. ». Les ados, surtout les filles (moins attirées par la BD que les garçons) vont adorer! Le dessin est simple mais très expressif. Tout n’a pas besoin d’être dit puisque les images rendent l’émotion et permettent de bien cerner l’action tout comme les personnages. Vraiment agréable à lire! J’ai beaucoup aimé le réalisme dans le récit. Ce n’est pas l’histoire d’une adolescence embellie qui est présentée et je pense que les ados s’y retrouveront. Les thématiques des situations de mises en scène abordées sont universelles, qu’il s’agisse d’intégration, de confiance en soi, de relations sentimentales, de famille, d’amitié ou d’adolescents, elles feront  le consentement de tous. En plus, les rebondissements de l’intrigue, un brin fantastique, sont dans l’air du temps.

Visionnez la bande-annonce sur le site de la courte échelle

Stéphanie Blouin Bérard, conseillère pédagogique en arts plastiques et art dramatique à la CSSH.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *