Bande dessinée québécois – Le bestiaire des fruits

Le bestiaire des fruits

Zviane. 2014. Le bestiaire des fruits. Montréal : La Pastèque

Genre : bande dessinée québécoise
Clientèle suggérée : tous les élèves du secondaire

Résumé

La meilleure chose qui soit arrivée à Zviane, sur le plan gustatif, aura été de vivre à Ville St-Laurent en 2001. Dans le supermarché où elle faisait son épicerie, elle est tombée sur des fruits… obscurs. Au péril de sa vie, elle a concocté ce savant traité qui vous fera tout connaître des fruits exotiques.

D’abord publiées sur Internet sous la forme d’un fanzine, ses planches se retrouvent dorénavant dans la collection Pomélo. Partiellement redessiné, avec des histoires inédites, c’est le guide le plus loufoque sur le ramboutan, le mangoustan ou le kaki, jamais publié.

Appréciation 

Zviane, musicienne et bédéiste chevronnée à l’humour exquis, est une bédéiste que j’affectionne beaucoup. Je l’ai découverte en 2006 lorsqu’elle a remporté le concours québécois de bandes dessinées avec Le point B. Lorsqu’une amie me proposa de lire Le bestiaire des fruits je savais déjà que ça allait être une valeur sûre. Zviane possède un excellent sens de la description et de l’autodérision. Dans Le bestiaire des fruits, elle réussit à nous donner l’impression d’avoir nous-mêmes goûté la plupart des fruits et de les mettre dans notre panier à notre prochaine épicerie.

À son palmarès, aucun fruit n’a une note parfaite, mais on fait beaucoup de découvertes les unes aussi amusantes que les autres. Le dessin, juste un petit ligné tout simple, est tellement expressif, à la fois naïf et plein de verve. Ce ne sont pas seulement des informations générales ou des gags qui nous sont livrés, mais également une grille élaborée par l’auteure où figurent quatre critères: le goût, l’aspect, la propreté et la commodité. J’ai bien aimé lorsqu’elle remet en doute ses critères d’évaluations qui parfois donnaient une note trop haute ou trop basse à certains fruits…réalité que l’on vit en étant enseignante.

En résumé, voici une bande dessinée au contenu à la fois instructif et comique, un rafraichissement parfait pour l’été qui vient. Le bestiaire des fruits de Zviane nous donne un peu beaucoup l’envie de négliger les pommes, les fraises et les bananes pour investiguer du côté de la grenadille, ou même du durian, si on est téméraire (il semble que ça vaut la peine). Bonne lecture gustative !

– Stéphanie Blouin-Bérard, conseillère pédagogique en arts, CSSH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *