Documentaires – L’Anti-abécédaire sans le A et Il ne faut pas confondre

Pour jouer avec les mots… et partager son amour pour les mots !

Sans le A

Michael Escoffier, Kris Di Giacomo, L’Anti-abécédaire sans le A, Éditions Kaléidoscope, Paris, 2012

Genre : documentaire
Clientèle suggérée : tous les cycles du primaire

Ce qu’en dit Livres ouverts

Proposant d’amusants jeux de mots, cet abécédaire montre comment un mot peut se transformer en un autre si on lui retire une seule lettre. Ainsi, «carotte» devient «crotte» sans le «a»; «bœuf» devient «œuf» sans le «b»; les «crayons» deviennent des «rayons» sans le «c», etc. Usant de plusieurs techniques, dont le collage et le dessin, les illustrations du livre participent à créer des situations fantaisistes et cocasses. Par exemple, pour la lettre «o», alors que le texte affirme que «le gorille reste derrière la grille», l’illustration montre un gorille habillé qui sourit en regardant des humains nus dans une cage. Animaux, humains et objets animés peuplent ce livre aux illustrations vivantes et particulièrement loufoques. Inventif, l’ouvrage peut initier des activités stimulantes sur les jeux de mots et les figures de style.

Il ne faut pas confondre

Bruno Gibert, Il ne faut pas confondre, Éditions Albin Michel Jeunesse, Paris, 2009

Genre : documentaire
Clientèle suggérée : préscolaire et tous les cycles du primaire

Ce qu’en dit L’éditeur Albin Michel

Ce livre emprunte à l’imagier son système simple : mettre en relation un mot et une image. Mais ici, l’un et l’autre sont doubles. À gauche, deux mots, presque homophones; à droite, leurs deux représentations mêlées ou associées. En théorie rien ne lie ces deux images qui, étonnées d’habiter soudain le même espace, dansent un drôle de tango !

La confusion qui règne entre deux mots presque identiques phonétiquement est source de surprises. Ces mots cousins se télescopent, s’harmonisent, s’accolent pour former un imagier aussi surréaliste que poétique. Ainsi se confondent un chapeau et un château. Un bâton et un bateau…Implicitement, ce livre invite son lecteur à continuer le jeu aussi longtemps qu’il le souhaitera.

Pistes pédagogiques (pour les classes du 2e ou du 3e cycle)

Ces deux livres pouvant être mis en réseau pourraient initier plusieurs activités visant à travailler certains aspects de la compétence à lire, notamment en ce qui a trait à l’appréciation.

  • Comparer les deux œuvres sous l’angle de:
    • la diversité des formes (p.78, 3.b)
    • les choix typographiques (caractères en capitales, script italique, usage de la couleur) (p.78, 3.e)
    • l’emploi de différents procédés artistiques (dessin, gravure, collage) (p.78, 3.f)
    • la façon de mettre en évidence le choix des mots, des images et des sonorités (p.68, A,1.f)

Ces deux livres mis en réseau pourraient aussi inspirer plusieurs activités mobilisant la compétence à écrire et plus particulièrement le lexique ou l’orthographe.

  • S’inspirer de la lecture de ces livres pour concevoir un nouvel abécédaire ou tout autre genre de recueil illustré.

La recherche des mots à mettre en vedette pourrait se faire à partir de diverses ressources telles : la liste orthographique du MELS (interface web), les mots à l’étude (ceux de l’année en cours et de la précédente), diverses sortes de dictionnaires papier ou électronique (USITO, Antidote), des livres de la bibliothèque, etc.

L’utilisation d’un logiciel de traitement de texte et le recours aux outils de recherche sur le web pourraient être privilégiés pour la réalisation de certaines de ces idées.

De plus, celles-ci auraient avantage à être vécues dans le cadre d’une structure inspirée des 5 au Quotidien, à l’intérieur notamment de la composante Travaux d’écriture ou de celle relative à L’étude de mots.

Quelques idées

Travailler les mots formés par compositions : plusieurs formes soudées, liées par un trait d’union ou séparées par des espaces (PA, p.7, 1b.i)

  • Faire cohabiter sur chaque page d’un livre réalisé collectivement deux mots : l’un simple et l’autre composé à partir du premier.

     Ex. : Arbre – Arbre de Noël

      Bain – Bain à pattes

      Chemin – Chemin de fer

      Double – Double-clic

      Ensemble – Sous-ensemble

      Glace – Essuie-glace

       …

Aborder les sens propre et figuré (PA, p.7, 2)

  • Concevoir un abécédaire montrant sur chaque double page une paire de mots, l’un pris au sens propre et l’autre, au sens figuré. Des illustrations pourraient supporter les sens employés.

Ex. :  Ampoule

  Bande

  Corde

  Doigt

  …

Explorer les homophones (PA, p.9, 5 et p.16, 7, a. iv)

  • Avoir comme défi d’écrire et d’illustrer de courtes histoires comportant le plus d’homophones possible.

Ex. : mineur (mineur), mur (mûre), vert (vers, verre), roux (roue),

 content (comptant), ras (rat)…

Regrouper des combinaisons de mots dans lesquelles le verbe est intensifié de différentes manières (p.11, 3.g)

  • Imaginer un recueil d’expressions à partir de ces combinaisons de mots. Accompagner chaque page d’une illustration amusante.

Ex. : dormir comme un bébé/dormir à poings fermés

        manger comme un oiseau/manger comme un ogre

        …

Voici un lien menant à d’autres suggestions d’œuvres pour jouer avec les mots: http://monurl.ca/865s

Amusez-vous bien !

Partagez vos créations et surtout…votre amour pour notre langue !

Pierrette Proulx, Conseillère pédagogique de français, CSSH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *