Normes s’appliquant aux bibliothèques scolaires

Le plan d’action sur la lecture et l’apport indispensable de la bibliothèque 

« La bibliothèque scolaire, un véritable laboratoire d’enseignement et d’apprentissage » (MELS)

ÉNONCÉ DE MISSION DU PALE

L’orientation générale du plan d’action est de former de jeunes lecteurs qui prennent plaisir à lire, qui ont régulièrement recours à la lecture de façon efficace et qui prennent l’habitude de lire pour la vie. L’habitude de lire passe par une expérience de lecture signifiante, valorisante et plaisante » (Plan d’action sur la lecture, MELS).

 

Projet de typologie pour les bibliothèques scolaires du primaire du Québec Typologie

En juin 2010, 13 bibliothécaires professionnels en provenance de 11 commissions scolaires du Québec forment le Comité d’élaboration d’une norme qualitative des bibliothèques scolaires du primaire. Le Comité élabore le Projet de typologie qui a pour objectif d’établir un cadre référentiel normatif au sujet de la bibliothèque scolaire du Québec. Le document paraît en 2012 et permet aux intervenants scolaires d’évaluer les bibliothèques pour en faire ressortir les faiblesses et cibler les priorités dans un plan de développement.

 

Document de référence – Capacité d’accueil d’une école primaire

La bibliothèque est composée d’un espace de rayonnage des volumes, d’un comptoir de prêts et d’un dépôt. Les bibliothèques communautaires (utilisation ou coûts partagés avec d’autres organismes) ont une superficie plus grande que celle allouée normalement au programme technique. Toutefois, elles sont non récupérables pour augmenter la capacité d’accueil de l’école.

Les groupes d’EHDAA et l’effectif scolaire en accueil et francisation (calculés sur la base de 23 élèves par groupe) sont additionnés aux groupes ordinaires afin de déterminer les superficies requises.

    • 28 groupes et moins = 1 local-classe
    • 29 groupes et plus = 2 locaux-classes

Si aucun local-bibliothèque ne figure aux plans ou que le déficit à combler en superficie est au moins équivalent à un local-classe du primaire ou plus, vérifier la possibilité de récupérer un local parmi les superficies répondant aux critères de la catégorie « Autres locaux », sinon, exceptionnellement, la capacité d’accueil de l’école sera réduite d’un local-classe. Les superficies excédentaires doivent être récupérées à des fins pédagogiques ou de Services.

(Source – texte pris intégralement dans le document de référence – Capacité d’accueil d’une école primaire ), MELS, 2012)

 

Document de référence – Capacité d’accueil d’une école secondaire

La bibliothèque est composée de différentes aires dont un espace de rayonnage des volumes, un comptoir de prêts, une salle de travail des élèves, un espace de rangement pour l’équipement audiovisuel, un espace de réparation des volumes, le bureau du bibliothécaire, un dépôt et un local d’informatique. La superficie allouée varie en fonction du nombre d’élèves que l’école peut accueillir.

Les superficies excédentaires ou les locaux en surplus doivent être récupérés pour augmenter la capacité d’accueil de l’école, sauf pour les bibliothèques communautaires.

(Source – texte pris intégralement dans le document de référence – Capacité d’accueil d’une école secondaire, MELS, 2013)

 

Manifeste UNESCO/ IFLA de la bibliothèque scolaire

L’UNESCO et l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) ont émis le Manifeste de la bibliothèque scolaire dans le contexte de l’enseignement et de l’apprentissage pour tous.

Énoncé de mission du Manifeste :

« La bibliothèque scolaire fournit l’information et les idées indispensables à quiconque veut réussir sa vie dans la société d’aujourd’hui qui repose sur l’information et le savoir. La bibliothèque scolaire, en permettant aux élèves d’acquérir les outils qui leur permettront d’apprendre tout au long de leur vie et en développant leur imagination, leur donne les moyens de devenir des citoyens responsables » (UNESCO/IFLA, Manifeste sur la bibliothèque scolaire, 2000).

 

Normes IFLA/ UNESCO pour les bibliothèques scolaires

Objectif des Normes :

« Ces normes ont été élaborées pour informer les décideurs au niveau national et local à travers le monde, et donner à la communauté bibliothéconomique un support et des conseils. Elles ont été écrites pour aider les écoles à appliquer les principes énoncés dans le manifeste UNESCO/IFLA de la bibliothèque scolaire » ( IFLA/UNESCO, Normes, 2002).

Les composantes qui contribuent au succès d’une bonne exploitation et d’une bonne gestion des bibliothèques scolaires sont les suivantes :

    •  finances et budget
    •  locaux
    •  ressources
    •  organisation
    •  personnel
    •  utilisation de la bibliothèque
    •  promotion

(source – texte pris intégralement dans les Normes IFLA/UNESCO pour les bibliothèques scolaires, 2002)

Une réflexion au sujet de « Normes s’appliquant aux bibliothèques scolaires »

  1. Bonjour, j’aimerais savoir le nombre de personnel recommandé pour la gestion d’une bibliothèque pour une communauté d’environ 500 étudiants
    La bibliothèque est en accès libre avec un espace informatique.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *