Roman ado – La gentillesse des montres

La gentillesse des monstres

Bouchard, Camille. 2014. La gentillesse des monstres. Éditions de la Bagnole.

Genre : roman
Clientèle suggérée : troisième cycle du primaire et premier cycle du secondaire.

Résumé de l’éditeur

Simon a douze ans. Malgré son jeune âge, il a d’importantes responsabilités. Comme sa mère travaille le soir et que son père est décédé, c’est lui qui doit s’occuper de sa petite sœur, Éloïse, et de son grand frère, Melville. Ce dernier est atteint d’une déficience intellectuelle légère. Et il est gros. Ce qui fait de lui la victime idéale de ses camarades de classe. Alors, quand Melville est invité à un party par la plus belle fille de l’école, Simon s’interroge. Est-il possible qu’une fille comme elle réussisse à percevoir le grand cœur de son frère sous ses allures de gentil monstre?

Appréciation

Tous les « moches » de l’école secondaire sont invités à un party par les plus populaires. Melville n’y voit que du feu, mais son frère Simon se doute bien que quelque chose ne va pas. Le lecteur observera cette fête cruelle avec Simon de l’extérieur de la fenêtre. Aura-t-il le courage d’intervenir? L’auteur nous place dans une position inconfortable. Il s’agit d’un roman très court dans lequel on plonge dès les premières pages. Le dénouement rapide et heureux de l’intrigue semble un peu facile et moins réaliste.

Ce roman de la collection Gazoline est accompagné d’un dossier comprenant une entrevue avec l’auteur, un court texte sur l’histoire du roman et une réflexion sur la philosophie de l’amitié. La trame narrative est idéale pour aborder des questions éthiques, notamment au sujet de la beauté.

Pour poursuivre sur le même thème, vous pouvez lire La machine à beauté de Robert Bellefeuille, une adaptation théâtrale d’un roman de Raymond Plante qui raconte l’histoire d’une machine qui permet aux gens d’un village de devenir parfaitement beaux et tout à fait identiques.

Bellefeuille, Robert. 2011. La machine à beauté. Éditions Prise de parole.

– Julie Hermann, bibliothécaire, CSSH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *