Roman ado – Le soleil est pour toi

 

le-soleil-est-pour-toi

Nelson, Jandy. 2015. Le soleil est pour toi. Gallimard. 

Clientèle visée : élèves de 13 ans et plus
Genre : roman réaliste

Commentaire descriptif tiré du site Sophielit.ca

Noah et Jude sont jumeaux. À treize ans, ils sont fusionnels, mais très différents à la fois. Noah est artiste. Il aborde toute sa réalité avec des images, des dessins. Il rêve de s’inscrire à une école spécialisée et va espionner en secret certains cours pour améliorer ses techniques en plus de tomber amoureux de leur nouveau voisin, Brian, celui qui trimballe partout avec lui un sac contenant des morceaux de galaxie. Pendant ce temps-là, sa sœur, Jude, sculpte en secret des femmes en sable et mène une vie mondaine qu’il ne comprend pas.

Trois ans plus tard, leurs chemins se sont séparés et ils ne se parlent plus. Noah est devenu normal, un garçon sans histoire qui fait partie de l’équipe de course à pied et qui, surtout, ne dessine plus. C’est maintenant Jude, l’artiste de la famille, la tourmentée, celle qui a décidé de boycotter les hommes et qui se cherche dans l’art. Mais si elle est entrée à l’école spécialisée qu’elle convoitait, c’est pour s’y voir ridiculiser par ses pairs alors qu’elle ne réussit que des sculptures d’argiles qui se fracassent systématique au sol. Entre les deux, trois ans, des drames, des non-dits et des mensonges. Comment se reconstruiront-ils ? Il faudra la rencontre d’un inconnu et d’un mentor au caractère difficile, mais aussi beaucoup de vérités…

Jandy Nelson signe avec Le soleil est pour toi un roman complexe qui parle du rapport à l’art, du regard des autres, de l’adolescence, de la famille et de l’homosexualité. C’est contemporain tout en étant hors du temps parce que touchant à des thèmes universels. Assez longue, dense et complexe, l’intrigue s’adresse à des lecteurs experts.

Appréciation

Un livre magique, rempli d’étincelles qui nous fait renouer avec l’art, la créativité et l’adolescence.  L’auteur présente des personnages réfléchis, élaborés et originaux. Ils sont authentiques et attachants.  On les accompagne à travers épreuves et premiers amours, recherche d’identité, vulnérabilité et acceptation de soi. On se surprend à s’en faire pour leur eux, à espérer le meilleur.

Suggestions d’exploitation

Vu la complexité de l’intrigue, je suggérerais d’abord ce roman aux élèves plus habiles en lecture.  La complexité des personnages en fait l’objet d’étude incontournable.  Je proposerais donc aux élèves d’analyser cet aspect du roman.  La création d’une fiche descriptive pour chacun d’eux pourrait être accompagnée par la présentation et l’explication de chaque relation qui sous-tend cette toile de personnages interreliés.  Ce travail pourrait alors devenir un guide d’accompagnement du lecteur pour permettre aux élèves plus faible de lire le roman à leur tour.

– Marie-Eve Fournier, conseillère pédagogique de français au secondaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *