Roman – Bine 1 : L’affaire est pet shop

203_detail

BROUILLETTE, Daniel. 2013. Bine 1. L’affaire de pet shop, Éditions les Malins, 222 pages.

Résumé de l’histoire

Il s’agit de l’histoire d’un garçon prénommé Benoit-Olivier, mais que tous ses amis appellent Bine. Il n’est pas un élève studieux, il est plutôt «le Sydney Crosby de la niaiserie». Madame Béliveau, son enseignante surnommée Madame Bélivache, est très sévère.

Pour Noël, Bine espère recevoir un chien. Malheureusement, son père étant allergique aux poils de chien, il reçoit plutôt un chat laid lors du réveillon en famille. Cette soirée est un désastre : cadeau décevant, chicanes et tarte manquée. Durant le congé des fêtes, Bine sort faire une promenade avec son amie Maxim et son chat, qu’il nomme Anorexie. C’est à ce moment que le chat s’enfuit. Une longue soirée de recherche commence pour Bine, aidé par Maxim et son autre ami, Tristan. Plusieurs aventures cocasses arrivent lors de leurs recherches. Heureusement, Anorexie a été retrouvée saine et sauve! 

Appréciation

J’ai beaucoup aimé les blagues de l’auteur ainsi que les aventures surprenantes et amusantes. Bine est astucieux et drôle. Il me ressemble sur plusieurs points comme sa curiosité, son amour pour les chiens et son côté comique. Je recommande ce livre à tous les garçons et filles qui aiment lire des romans humoristiques.

Rédigé par Xavier

Vérifie s’il est disponible dans ta bibliothèque scolaire à l’aide du catalogue regard N’oublie pas de sélectionner ton école

3 réflexions sur « Roman – Bine 1 : L’affaire est pet shop »

  1. Moi aussi j’ai bien aimé ce livre. Il se lit bien, il est comique. Bine a de l’imagination. J’ai bien aimé sa relation avec sa copine car finalement, il n’a pas eu l’audace de l’embrasser.

    Toutefois, j’ai l’impression que dans les romans jeunesse, les garçons sont toujours mauvais à l’école et les enseignantes plutôt ordinaires. Cette fois-ci Bine a des forces dans une matière. À quand un roman qui serait plus positif envers les garçons et l’école? Et qui véhiculerait des valeurs comme l’engagement, le plaisir d’apprendre.

  2. Bravo Xavier pour ton travail!
    Je suis tout à fait d’accord avec ta critique. En fait, le contraire serait inquiétant, compte tenu du fait que je suis l’auteur de Bine 🙂
    Je suis très content que ce roman t’ait plu et qu’il t’ait fait rire. Tu sais, les romans humoristiques sont aussi rares que les tartinades au chocolat bonnes pour la santé…
    J’espère que ce livre te donne encore plus le goût de lire, que ce soit les tomes subséquents de Bine, un tout autre roman ou même le TV Hebdo!
    En terminant, je tiens à préciser que tu es le Sidney Crosby des critiques littéraires 🙂
    Au plaisir,
    Daniel Brouillette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *